Réutilisation des eaux usées en France : avancement et perspectives selon la mission flash REUT

Le changement climatique et la raréfaction des ressources en eau imposent des défis énormes auxquelles nous devons répondre au travers de stratégies d’adaptation.
Le rapport « Faciliter le recours aux eaux non conventionnelles » rédigé par la Mission Flash conjointe CGAAERIGASIGEDD offre une analyse profonde de la situation en France concernant la réutilisation des eaux usées traitées (REUT) et des eaux non conventionnelles (ENC). Cette analyse étayée nous offre un aperçu rare des freins et avancées actuels ainsi que des projets déployés ou en cours de déploiement.

Pour vous, RéutilisationEau.fr a minutieusement étudié ce rapport afin d’adapter nos conseils en réutilisation des eaux usées, en vue de répondre au mieux aux besoins de nos clients et de contribuer à une gestion plus durable de l’eau en France

Contexte global et national

Le rapport de la Mission Flash REUT 2023 intervient à la suite de la mise en œuvre du Plan Eau annoncé en mars 2023.
Ce rapport souligne l’impératif de repenser nos approches en matière de gestion de l’eau, dans un contexte mondial où le changement climatique modifie radicalement nos écosystèmes.

Les sécheresses, autrefois événements rares, deviennent des phénomènes récurrents et dévastateurs, impactant gravement l’agriculture, l’industrie et la vie quotidienne.

Face à ces défis, la réutilisation des eaux usées et la mobilisation des eaux non conventionnelles (ENC) se présente comme une « solution intéressante pour optimiser la disponibilité de la ressource ». Elle offre un moyen de pallier à la diminution des ressources en eau douce, permettant ainsi une meilleure résilience face aux aléas climatiques. Comme le souligne le rapport, la réutilisation des eaux usées n’est toutefois pas « une solution magique » et doit faire partie du bouquet de solution d’adaptation au changement climatique. Un des prérequis à son déploiement est notamment la maitrise des consommations d’eau et la sobriété des usages.

La REUT en France en 2023 : état des lieux

En France, l’initiative en faveur de la réutilisation des eaux usées traitées (REUT) gagne du terrain, illustrée par l’ambitieux objectif de réaliser 1 000 projets de REUT d’ici 2027 (Plan Eau 2023).

Cette dynamique montre une prise de conscience croissante de l’importance de la REUT dans la stratégie nationale de gestion de l’eau. Voici quelques informations clés dans le déploiement de la REUT en France en 2023.

L’état des lieux 2023 en bref

  • Objectif national : La France vise à développer 1 000 projets de réutilisation des eaux usées traitées (REUT) d’ici 2027.

  • Projets recensés : Actuellement, 419 projets de REUT sont recensés sur l’ensemble du territoire national, 326 sont issus de l’assainissement collectif et 90 sont d’origine industrielle

  • Projets en fonctionnement : Sur ces projets, 136 sont déjà mis en service et 283 sont encore au stade de l’étude

  • Développement croissant : 15 ont été mise en service entre 2022 et 2023 et 88 sont encours d’instruction par les services de l’état.

  • Répartition géographique : Les projets de REUT sont répartis sur tout le territoire, avec une concentration plus élevée dans certaines régions comme l’Occitanie et la région PACA.

  • Diversité des usages : Les applications de la REUT sont diversifiées, allant de l’irrigation agricole à l’utilisation industrielle, en passant par l’arrosage des espaces verts urbains. La majorité des projets relèvent du multi-usages même si l’irrigation agricole reste le premier usage opérationnel en France.

  • Potentiel des ENC : Bien que le potentiel des eaux non conventionnelles (ENC) en France soit important, il reste sous-exploité, offrant une opportunité significative de développement.

  • Comparaison Internationale : En comparaison avec ses voisins européens, la France a initié un nombre de projets de REUT comparable avec l’Espagne et l’Italie, mais les volumes engagés restent toutefois inférieurs (projets français concernent souvent des petits volumes, en moyenne 20 000 m3/an).

Le rapport « faciliter le recours aux eaux non conventionnelles » met l’accent sur la nécessité d’une approche intégrée et multi-sectorielle, associant les avancées technologiques, les initiatives politiques et la participation active des communautés et des acteurs économiques afin de maximiser l’efficacité et l’impact des projets de REUT sur le territoire national.

0
projets recensés en 2023
0
projets mis en service
0
projets en cours d'instruction

Usages urbains et expérimentations

Concernant les applications urbaines, le rapport identifie des usages spécifiques où la REUT peut être particulièrement efficace. Cela inclut l’hydrocurage des réseaux d’assainissement et le lavage des bennes et véhicules de service de propreté. Ces applications présentent des opportunités intéressantes pour intégrer la REUT dans le quotidien urbain.

Des expérimentations sont en cours, notamment pour le lavage des voiries et l’arrosage d’espaces verts.

Ces projets pilotes sont essentiels pour évaluer l’efficacité de la REUT dans divers contextes et pour recueillir des données qui orienteront les futures cadres réglementaires et décisions en matière de politique et de gestion de l’eau​​.

réutilisation eaux usées arrosage espaces verts

Freins actuels et points de vigilance

La réutilisation des eaux usées dans une approche globale

Le rapport de la Mission Flash REUT 2023 attire l’attention sur plusieurs aspects critiques dans la mise en œuvre de la Réutilisation des Eaux Usées Traitées (REUT). Il souligne la nécessité d’adopter une stratégie territoriale holistique pour la gestion de l’eau, qui inclut une utilisation sobre et efficace de la ressource.

La réutilisation de l’eau ne doit pas être perçue comme une solution isolée, mais plutôt comme une partie intégrante d’une gestion globale des ressources en eau, en tenant compte des spécificités de chaque territoire. Le rapport met également en garde contre les implications économiques et environnementales de la REUT, en particulier concernant la consommation énergétique et l’utilisation d’additifs chimiques nécessaires au traitement des eaux.

Ces coûts doivent être soigneusement évalués pour assurer une mise en œuvre durable et responsable de la REUT. En zones littorales, où la REUT est souvent considérée bénéfique, il est crucial d’évaluer attentivement ses impacts sur l’environnement récepteur pour éviter tout effet néfaste sur les écosystèmes locaux​​.

De plus, le rapport stipule que les systèmes d’assainissement non conformes aux normes en vigueur doivent exclure l’utilisation de la REUT, pour garantir la sécurité et la qualité de l’eau réutilisée​​.

Former les services et simplifier les démarches administratives

Pour dynamiser le déploiement de la REUT, le rapport propose plusieurs mesures.

Il recommande de simplifier les démarches administratives, en passant à un régime de déclaration pour certains usages urbains, afin de réduire les délais et faciliter la mise en œuvre des projets.

Cela implique la fourniture rapide d’instructions sanitaires et réglementaires claires aux services concernés (DREAL, ARS, DDTM, DDPP, DDETSPP). Le rapport recommande aussi de renforcer les services en tension face à l’afflux de dossier et de mettre en place des formations conjointes à l’ensemble des services instructeurs à l’échelle régionale et départementale. 

En parallèle, le rapport suggère de renforcer l’acceptabilité sociale des projets de REUT en associant étroitement les usagers dès les premières phases de planification et en fournissant une information transparente et accessible sur la gestion des ressources en eau.

Vers un observatoire de la REUT

Sur le plan de la gouvernance, le rapport recommande la création d’un poste de directeur de projet au niveau central pour superviser et coordonner les initiatives de REUT à l’échelle nationale.

Au niveau local, il propose d’élargir le rôle de la Mission interservices de l’eau et de la nature (MISEN) pour inclure la coordination des projets d’ENC. De plus, la mise en place d’un observatoire de la REUT est suggérée pour suivre l’évolution des projets en cours et étendre les recherches aux ENC.

Cet observatoire vise à partager les connaissances et les meilleures pratiques, et à répartir équitablement les efforts écologiques et financiers entre tous les acteurs impliqués​​.

Vous souhaitez recycler vos eaux ?

Réglementation, solution de traitement, dimensionnement et sensibilisation des populations, nous vous accompagnons dans chaque étape clés

Conclusion

Le rapport  de la Mission Flash REUT met en lumière non seulement les défis, mais aussi les opportunités significatives que ces pratiques offrent. Face aux changements climatiques et à la pression croissante sur les ressources hydriques, la REUT se présente comme une solution viable quand elle est intégrée dans une réflexion territoriale globale.

Pour élargir l’analyse de ce rapport, il est important de rappeler que la REUT centralisée à l’échelle des collectivité n’est qu’un volet de l’économie circulaire de l’eau. La mobilisation des eaux non conventionnelles à l’échelle individuelle (logement collectif ou individuel) est possible et vous permettra de contribuer dans votre quotidien à la préservation des ressources en eau.

Chez RéutilisationEau.fr, nous accompagnons les particuliers et porteurs de projets d’aménagement dans leur transition hydrique.

Questions fréquentes

Quel est l'objectif de la France en matière de réutilisation des eaux usées traitées (REUT) ?

La France s'est fixé comme objectif de développer 1 000 projets de REUT d'ici 2027. Cet objectif ambitieux reflète l'engagement du pays envers une gestion de l'eau plus durable et innovante.

Quels sont les principaux défis associés à la REUT en France ?

Les principaux défis comprennent la nécessité d'une stratégie territoriale intégrée pour la gestion de l'eau, la maîtrise des coûts économiques et environnementaux, et l'adaptation des systèmes d'assainissement pour se conformer aux normes en vigueur.

Comment la REUT contribue-t-elle à la gestion durable de l'eau ?

La REUT permet de réduire la pression sur les ressources en eau douce, de minimiser l'impact environnemental et d'offrir une source d'eau alternative pour divers usages tels que l'agriculture, l'industrie et l'arrosage des espaces verts.

Cela contribue de manière significative à une gestion de l'eau plus résiliente et efficace face aux défis climatiques.

Update

News & Actualités

eaux grises réutilisation maison

Les eaux grises : une ressource précieuse pour préserver l’eau

Découvrez les eaux grises, une ressource méconnue mais précieuse pour réduire votre consommation d’eau et préserver cette ressource essentielle. Apprenez-en plus sur leur origine, leur traitement, leurs usages et les avantages de leur réutilisation. Cet article complet et optimisé pour le référencement vous fournit toutes les informations nécessaires pour comprendre et mettre en place un système de réutilisation des eaux grises chez vous.

En savoir plus »

Envie de redonner à l'eau sa vraie valeur ?

Discutons de votre projet et vos besoins