Les eaux non conventionnelles dans l’industrie : comment favoriser leur utilisation ?

Selon les données des Agences de l’eau, la consommation du secteur industriel représente environ 5% de l’eau prélevée chaque année. En France, les secteurs industriels les plus consommateurs d’eau sont l’agroalimentaire, la chimie et la papeterie. Selon une étude de l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse, ces trois secteurs représentent à eux seuls plus de 50% de la consommation totale d’eau industrielle en France. L’industrie agroalimentaire est le plus gros consommateur d’eau avec environ 40% de la consommation totale, suivi par l’industrie chimique avec environ 10% et l’industrie papetière avec environ 5%. 

L’augmentation constante des pressions exercées sur les ressources en eau douce poussent les acteurs de l’industrie à chercher des solutions pour sécuriser leur alimentation en eau. Il est aujourd’hui devenu impératif de trouver des sources alternatives pour répondre à certains besoins industriels ne nécessitant pas une eau de qualité potable. C’est là que les eaux non conventionnelles entrent en jeu.

Dans cet article, nous explorerons les différentes sources d’eau non conventionnelles et discuterons des stratégies pour favoriser leur utilisation dans l’industrie. Découvrez comment tirer parti de ces ressources alternatives pour sécuriser votre activité industrielle.

Types de sources d'eau non conventionnelles

Les sites industriels disposent de plusieurs sources d’eaux non conventionnelles in situ ou localisées à proximité :

  • Les eaux pluviales et eau de pluie : l’eau de pluie peut être récupérée directement à partir des toits et utilisée à diverses fins au sein des installations.
  • Les eaux grises : les eaux usées provenant des activités domestiques du site, telles que la douche ou le lavabo, peuvent être traitées et réutilisées pour des applications non potables.
  • La récupération des condensats : Lorsque de la vapeur d’eau se condense, elle peut être capturée et réutilisée dans des processus industriels nécessitant de l’eau propre.
  • La réutilisation des eaux de process : Les eaux usées générées par les processus industriels peuvent être traitées et recyclées pour une utilisation ultérieure, réduisant ainsi la demande en eau douce.
  • Les eaux usées traitées provenant de stations d’épuration urbaines : en fonction de la localisation de la station d’épuration collective ou de l’existence d’un réseau public d’eaux usées traitées, il est possible de solliciter la collectivité afin de bénéficier de cette ressource.
traitement des eaux et réutilisation

Avantages de l'utilisation d'eau non conventionnelle

L’utilisation d’eau non conventionnelle présente de multiples avantages pour les sites industriels :

  • Conservation des ressources en eau douce : en utilisant en substitution des sources d’eau alternatives, les industries peuvent réduire leur dépendance vis-à-vis des sources d’eau douce limitées, préservant ainsi ces ressources pour les besoins essentiels. Les eaux non conventionnelles peuvent être mobilisées à condition que leur utilisation n’impacte pas le soutien aux étiages des milieux naturels.

  • Économies financières : l’utilisation d’eaux non conventionnelles (ENC) peut permettre des économies en réduisant les coûts associés à l’achat et au traitement de l’eau douce. Pour les sites industriels raccordés au réseau d’assainissement collectif, la réutilisation des eaux permettra une diminution des volumes rejetés et donc de la taxe d’assainissement.

  • Durabilité environnementale :  les travaux de mobilisation des ENC s’inscrivent dans une démarche de développement durable (responsabilité sociétale des entreprises) et contribuent à promouvoir l’action environnementale de l’entreprise en termes d’image.

  • Réduction des volumes d’eaux usées : pour les sites industriels raccordés au réseau d’assainissement collectif, la réutilisation des eaux usées peut permettre de soulager les réseaux d’assainissement et d’améliorer le fonctionnement des stations d’épuration.
  • Maintien de l’activité en période de tension (sécheresse ou contraintes environnementales), par exemple pour les sites soumis à des arrêtés de sécheresse.

Défis liés à la mobilisation des eaux non conventionnelles dans l'industrie

Défis réglementaires

Lorsqu’un site est classé comme installation classée pour la protection de l’environnement (ICPE), celui-ci peut-être autorisé à intégrer l’utilisation d’eaux non conventionnelles (ENC) grâce à une modification de son arrêté préfectoral par la DREAL.

Cependant, l’utilisation des ENC rencontre des obstacles réglementaires, notamment en ce qui concerne les enjeux sanitaires liés à l’exposition humaine potentielle, tels que dans l’industrie agroalimentaire ou le nettoyage haute pression. Une méconnaissance générale de la réglementation en vigueur est généralement observée, qu’ils soient classés ICPE ou non. Malgré le flou réglementaire actuel, certains maîtres d’ouvrage mettent en place des projets pour maintenir leurs activités et préserver la ressource en eau.

Toutefois, selon les derniers travaux de l’ASTEE, le manque de référentiels et de recommandations concernant les seuils de qualité d’eau à respecter, les valeurs guides à retenir et les contrôles à effectuer peuvent être des freins pour les acteurs souhaitant s’engager dans la démarche.

En l’absence de réglementation spécifique, deux réactions sont observées : certains acteurs considèrent que c’est interdit et ne poursuivent pas leurs projets, tandis que d’autres agissent en considérant que ce n’est pas interdit selon leur propre interprétation.

L’évolution récente de la réglementation vient aujourd’hui lever le voile sur certains de ces aspects réglementaires.

Contraintes financières et économiques

La rentabilité de l’utilisation des eaux non conventionnelles peut être remise en question en raison des investissements nécessaires par rapport au coût de l’eau potable.

Les procédés industriels exigent souvent une qualité d’eau spécifique, ce qui rend la réutilisation des ENC possible uniquement moyennant des traitements poussés ou des adaptations techniques qui peuvent s’avérer coûteuses. 

Pour déterminer la rentabilité ou non d’une telle démarche au sein de votre site il est indispensable d’étudier votre process selon une méthodologie spécifique (analyse pinch).

Le cas particuliers des industries agroalimentaires

Les eaux non conventionnelles ne peuvent pas être qualifiées d' »eau potable » car elles ne proviennent pas d’une source naturelle. Ainsi, c’est uniquement l’origine de ces eaux qui est remise en question, et non leur qualité intrinsèque et les traitements qu’elles ont subis (conformément à l’article R-1321-6 du Code de la santé publique – CSP).

Cependant, l’article L-1323-1 du CSP introduit la notion d' »eau impropre à la consommation humaine », qui peut être utilisée dans l’industrie agroalimentaire à condition de ne pas compromettre la santé des utilisateurs et l’hygiène des denrées alimentaires (conformément à l’article L-1322-14 du CSP). Cet article fait référence à un décret devant permettre des expérimentations dans ce domaine, mais à ce jour, ce décret n’a pas encore été publié.

Cela devrait bientôt être le cas, nous vous en parlions dans cet articlé dédié.

réutilisation eau industrie agroalimentaire

Stratégie à adopter pour favoriser l'utilisation de l'eau non conventionnelle

Pour surmonter les obstacles et atténuer les risques associés à l’utilisation d’eau non conventionnelle, il est nécessaire de : 

  • Etudier le cadre réglementaire applicable à votre secteur d’activité

  • Etudier les retours d’expérience similaires à votre projet pour s’inspirer de bonnes pratiques

  • Réaliser une étude d’opportunité: afin d ‘étudier vos gisements d’eaux non conventionnelles, vos consommations d’eau potable / non potable et vos contraintes de qualité. Cette étude peut aussi s’effectuer dans un périmètre voisin de votre site industriel afin de favoriser le multi sources et le multi-usages.

  • Réaliser une étude de faisabilité : une fois l’ambition de votre projet définie (quelle source avec quels usages), vous devrez approfondir sa faisabilité sur les plans technique, sanitaire, économique et environnementale.

  • Définir le cadre de surveillance et de suivi des impacts de votre projet : bénéfices à court terme, externalités positives, suivi sanitaire, atteinte des objectifs de qualité …

  • Rechercher des financements : les programmes d’intervention des Agences de l’eau définissent des aides pour appuyer les stratégies d’économies d’eau des industriels.

Conclusion

L’utilisation d’eau non conventionnelle dans l’industrie offre de nombreux avantages. Bien qu’il existe des défis à relever, des stratégies appropriées peuvent favoriser leur utilisation.

Les études de cas réussies et l’évolution actuel du cadre réglementaire montrent que l’utilisation d’eau non conventionnelle dans l’industrie a un potentiel considérable pour l’avenir.

Questions fréquentes

Quelles sont les eaux non conventionnelles dans l'industrie ?

Les eaux non conventionnelles font référence à des sources alternatives d'eau utilisables dans les industries, telles que l'eau de pluie, les eaux usées recyclées, les condensats ou encore les eaux grises, ...

Quels sont les avantages économiques de l'utilisation des eaux non conventionnelles ?

 L'utilisation des eaux non conventionnelles peut réduire les coûts d'achat d'eau potable et la taxe d'assainissement. De plus, cela peut permettre le maintien ou le développement de l'activité industrielle, notamment dans des situations de stress hydrique ou de sécheresse.

Quels sont les avantages environnementaux des eaux non conventionnelles ?

Les eaux non conventionnelles contribuent à la protection des ressources en eau en réduisant la dépendance à l'eau potable ou naturelle. Elles peuvent également limiter les rejets industriels dans les milieux naturels, préservant ainsi la qualité des écosystèmes aquatiques.

Comment les eaux non conventionnelles peuvent-elles améliorer l'image et la responsabilité sociétale des entreprises ?

L'utilisation des eaux non conventionnelles dans l'industrie peut témoigner de l'engagement envers le développement durable et les pratiques respectueuses de l'environnement, renforçant ainsi l'image positive de l'entreprise et sa contribution à la protection de l'eau.

Développer votre stratégie de mobilisation des ENC

Découvrez comment nous pouvons vous accompagner dans la mobilisation des eaux non conventionnelles ! Ensemble, explorons les solutions sur mesure adaptées à vos besoins. Ne manquez pas cette opportunité, contactez nous dès aujourd'hui !
Update

News & Actualités

eaux grises réutilisation maison

Les eaux grises : une ressource précieuse pour préserver l’eau

Découvrez les eaux grises, une ressource méconnue mais précieuse pour réduire votre consommation d’eau et préserver cette ressource essentielle. Apprenez-en plus sur leur origine, leur traitement, leurs usages et les avantages de leur réutilisation. Cet article complet et optimisé pour le référencement vous fournit toutes les informations nécessaires pour comprendre et mettre en place un système de réutilisation des eaux grises chez vous.

En savoir plus »

Envie de redonner à l'eau sa vraie valeur ?

Discutons de votre projet et vos besoins